350 ans de la première édition des fables

Le Corbeau et le Renard - Auguste Delierre (collection Musée Jean de La Fontaine)

Samedi 31 mars 2018, nous fêterons les 350 ans de la 1ère édition des Fables!

Le musée propose une visite guidée spécialement pour l'occasion : Jean de La Fontaine et l'édition.
De nombreuses surprises ponctueront ce rendez-vous !  C'est gratuit et ouvert à tous, il suffit de réserver ! A vos agenda !

Et aussi...
Du 31 mars au 12 avril, vous pourrez apprécier l'exposition d'anciennes éditions des Fables, des Contes et Nouvelles.

 

Un peu d'histoire 
(source France TV Info)

Nous allons célébrer cette année 2018 le 350e anniversaire de la publication des fameuses Fables de La Fontaine, pour être plus précis du premier des trois recueils de fables. Le second sera publié dix ans plus tard, en 1678 (on fêtera donc aussi le 360e anniversaire de ce recueil), et le troisième bien plus tard, en 1693.

Un premier recueil dédié au fils de Louis XIV
Rassurez-vous, c’est bien dans le premier recueil que l’on trouve Le Corbeau et le Renard et La Cigale et la Fourmi, ce sont même les deux premières ! On a souvent en tête l’idée que ces fables, en passant par les animaux, sont de terribles critiques de l’absolutisme et de la société de cour, mais ce n’est pas du tout le cas du premier recueil publié en 1668 et qui ne critique pas beaucoup le pouvoir. Il faut dire qu’à l’époque, Jean de La Fontaine est en campagne pour obtenir un fauteuil précieux à l’Académie française, qu’il obtiendra d’ailleurs à la mort de Colbert en 1684. Ce premier recueil de 1668 est d’ailleurs dédié au fils du roi, le Grand Dauphin, et les fables étaient destinées à l’éduction du fils du roi. Le genre de la fable est un genre littéraire proprement antique - l’inspiration d’Esope est absolument indéniable, on parlerait de plagiat aujourd’hui - bien dans l’esprit de ce siècle de Louis XIV, fasciné par la culture antique.

Des fables qui ont traversé les siècles
Pourquoi commémorer les Fables de La Fontaines si longtemps après ? Tout simplement parce qu'elles sont partout. Elles peuplent notre imaginaire et constituent un fondement de notre culture nationale et aussi un référent permanent pour nos hommes politiques, et surtout de droite d’ailleurs. Ainsi, lors des  Journées parlementaires du RPR en 1982, Jacques Chirac lançait-il : "Le pouvoir socialo-communiste a fait comme la cigale. Il a dansé tout l'été 81... "

À lire sur le même sujet : 
Mauro Corda
Samedi 14 Avril 2018 - 12:30 - Dimanche 29 Juillet 2018 - 12:30

Parfait technicien et héritier de la tradition sculpturale classique, le parcours artistique de Mauro Corda dans la région ne pouvait que commencer par une étape à la maison de Camille et Paul Claudel, à l’occasion de sa réouverture après rénovation. Certaines des pièces qui y sont exposées datent des premiers travaux de Mauro Corda, dans les années 80. Leur manière évoque directement celle des oeuvres de la célèbre sculptrice qui fait ses premiers essais à Villeneuve-sur-Fère.

Pousser la porte de cette majestueuse demeure séculaire, c’est plonger au cœur d’un univers fabuleux et imaginaire dans lequel les animaux, doués de parole, instruisent les hommes. 

Portrait de Jean de La Fontaine

Jean de La Fontaine est né en 1621 à Château-Thierry. Fils de Charles, Maître des Eaux et Forêts, et de Françoise Pidoux, on dit qu'il hérita de son père, sa charge et de sa mère, son nez.

Repères : 

Visite guidée thématique
Jean de La Fontaine et l'édition
samedi 31 mars, 15h
Réservation : 03 23 69 05 60

Exposition
Editions anciennes des fables, des contes et nouvelles
Du 31 mars au 10 juin

Contact : 
randomness